Alopezia areata

L’alopécie areata est une maladie inflammatoire de la chute des cheveux, non contagieuse et sans danger, qui peut toucher soudainement les adultes et les enfants des deux sexes et de tout âge, à des degrés divers.

Le déclencheur est inconnu, mais on suppose qu’il s’agit d’une maladie auto-immune avec une prédisposition génétique, c’est-à-dire héréditaire, étant donné que 20 à 25% des personnes touchées ont une maladie auto-immune « apparentée » dans leur famille (comme le diabète de type 1, la thyroïdite d’Hashimoto ou le vitiligo).

Diagnostic de l’alopécie areata

Pour le diagnostic de l’alopécie areata, la dermoscopie prend de plus en plus d’importance. D’une part, une biopsie sur le cuir chevelu des patients déjà traumatisés n’est pas volontiers tolérée. D’autre part, elle sert également à l’évolution thérapeutique. La dermatoscopie permet également de distinguer l’alopécie areata des alopécies cicatrisantes ou de l’alopécie mécanique.

L’examen dermatoscopique d’une zone dépourvue de poils montre typiquement de courts poils de Vellus, des poils en virgule incurvés, des points noirs, des ostiums folliculaires vides et des zones jaunes en forme de points avec parfois des points noirs incrustés.

L’histologie montre un infiltrat périfolliculaire lymphocytaire dense avec une infiltration folliculaire focale. L’interféron gamma et l’interleukine 2, ainsi que le récepteur b de l’interleukine 15 sont impliqués dans la pathogenèse. Seuls les follicules pileux de la phase de croissance (phase anagène) sont concernés. L’infiltrat endommage le follicule pileux de telle sorte qu’il en résulte une dystrophie de la tige pilaire avec une cassure, une kératinisation incomplète (cheveux en point d’exclamation) ou une chute. Réduction en follicule miniature. Le renouvellement cyclique du follicule pileux (catagène/télogène) est maintenu, pendant lequel on assiste également à la régression de l’infiltrat. La nouvelle phase anagène entraîne alors soit une nouvelle attaque de l’infiltrat, soit une croissance spontanée des cheveux. La repousse spontanée se produit généralement au centre de la calvitie et s’étend vers la périphérie.

Le pronostic dépend de l’étendue, du nombre de zones chauves et de la durée. En règle générale, on peut dire qu’environ 30% des patients atteints d’alopécie areata présentent une repousse ou une guérison complète au cours des six premiers mois.

Question rapide. Une aide précieuse.

Nous souhaitons adapter notre site web encore mieux à nos visiteurs. 
Veuillez indiquer votre domaine d'activité:

Les informations que je fournis seront considérées comme confidentielles et traitées conformément à la politique de confidentialité respect de la vie privée.