Home À propos de nous Sponsoring kitesurf pour la prévention du cancer de la peau

Sponsoring kitesurf pour la prévention du cancer de la peau

La prévention du cancer de la peau nous tient a cœur : Helmut A. Heine, fondateur de l’entreprise et grand-père du propriétaire actuel, a inventé le premier dermatoscope en collaboration avec des dermatologues.

Le kitesurf est un sport exigeant qui expose la peau à l’eau, au vent et surtout au soleil tout au long de la journée. Une exposition excessive au soleil (rayons UV) peut endommager la peau et, dans le pire des cas, entraîner un cancer de la peau. 

Dans le monde du kitesurf, Camille et Capucine Delannoy, frère et sœur, font partie des meilleurs : ils ont tous deux remporté des succès impressionnants lors de compétitions de kitesurf. 

L’idée d’un sponsoring sportif est née lorsque Oliver Heine et Bettina Seim, deux passionnés de kitesurf, ont fait la connaissance des deux frère et sœur pendant leurs vacances à Preá, au Brésil. Ils ont décidé de soutenir les deux kitesurfeurs afin de sensibiliser à la prévention du cancer de la peau lors des coupes de kitesurf organisées dans le monde entier.

Camille Delannoy tient une planche de surf
Capucine Delannoy tient une planche de surf au bord de la mer

Camille Delannoy est un kitesurfeur professionnel qui participe au GKA Kite-Surf World Tour. Camille est né en France, plus tard, sa famille s’est installée à Preá, au Brésil. Juste devant leur porte, lui et sa sœur avaient de très bonnes conditions d’entraînement avec de l’eau chaude et du vent tous les jours.
Camille a commencé à faire du kitesurf à l’âge de 12 ans et est devenu professionnel à 16 ans. Depuis, il s’entraîne et se rend à des compétitions internationales. Parallèlement, Camille étudie en ligne et obtient actuellement un master en analyse économique.

Capucine Delannoy a suivi son frère et participe également au GKA Kite-Surf World Tour. Capucine a commencé le kitesurf à l’âge de 7 ans et a participé à sa première compétition à 12 ans. Elle a toujours su qu’elle voulait devenir championne du monde. Son objectif a été atteint deux fois ; à Tarifa, en Espagne, où elle est devenue championne du monde de Big Air 2022, et 6 mois plus tard au Brésil, elle est devenue championne du monde de kitesurf à seulement 16 ans.
Ce qui plaît le plus à Capucine dans le kitesurf, c’est de dépasser les limites : pas seulement les siennes, mais aussi celles du sport. En dehors de l’entraînement, Capucine est toujours une adolescente et fréquente actuellement le lycée, où elle étudie en ligne.   

  • « Ce partenariat est pour moi l’occasion de sensibiliser les gens à la protection solaire, en particulier les passionnés de plein air. J’adore le sport et je suis dehors toute la journée, à faire du kitesurf ou d’autres activités (surf, course à pied, entraînement, etc.). Appliquer de la crème solaire est devenu un réflexe pour moi, et nous pensons que cela devrait être le cas pour tout le monde. » 

    - Camille Delannoy

  • « J’ai été exposée au soleil dès mon plus jeune âge ; depuis près de 9 ans, je passe le plus clair de mon temps à faire du kitesurf au soleil. 
    L’utilisation de crème solaire a toujours été une évidence pour mon frère et moi. Nous sommes très heureux d’avoir la possibilité d’attirer davantage l’attention sur ce sujet. »
     

    - Capucine Delannoy

Cinq conseils de protection solaire pour les sports de plein air

Conseil n° 1 : Appliquer de la crème solaire.

À proximité de l’eau, le rayonnement solaire est 25 % plus élevé, c’est pourquoi la protection solaire est vraiment indispensable.

Utilisez toujours de la crème solaire et appliquez-en plusieurs fois en fonction de l’intensité du soleil et surtout après avoir été dans l’eau. Veillez notamment à ce que la crème soit résistante à l’eau et possède un indice de protection solaire très élevé. 

 

Camille et Capucine Delannoy utilisent de la crème solaire

Conseil n° 2 : Portez un t-shirt !

La crème solaire aide à éviter les coups de soleil, mais les vêtements constituent une couche de protection supplémentaire. Les tissus légers comme le coton ou le lin laissent toujours passer beaucoup de rayons UV sur la peau. Avez-vous déjà essayé des vêtements anti-UV ?
 

Conseil n° 3 : Cherchez l’ombre.

C’est aux alentours de midi que les rayons UV nocifs sont les plus forts. Le mieux est de les éviter complètement.
 

Conseil n° 4 : Examinez votre peau !

Et ce, régulièrement, de la tête aux pieds. Tout ce qui est nouveau, changeant ou inhabituel est suspect. Tout ce qui augmente de volume et où la couleur ou la texture de la peau change. Surveillez également les plaies : Si elles ne guérissent pas dans les trois semaines, faites-les examiner par un dermatologue ! Apprenez à réaliser un auto-examen de la peau.
 

Conseil n° 5 : Prenez rendez-vous avec un dermatologue.

Avez-vous déjà eu un examen de la peau ? Votre dermatologue procède à un examen complet de la peau pour détecter les irrégularités et détermine la fréquence à laquelle vous devez faire examiner votre peau.

Plus d’informations

Question rapide. Une aide précieuse.

Nous souhaitons adapter notre site web encore mieux à nos visiteurs. 
Veuillez indiquer votre domaine d'activité:

Les informations que je fournis seront considérées comme confidentielles et traitées conformément à la politique de confidentialité respect de la vie privée.